s'inscrire à la lettre d'informations


annonces des séminaires de l'Agora

thème actuel : Voici l'argument du séminaire de l'Agora 2015/2016 : "Espèces d'espaces".

bibliographie du thème actuel

Voici les dates des séminaires pour l'année 2015/2016 :
Toujours les 1ers lundis, toujours à 10 heures.
Lundi 5 octobre 2015, Lundi 2 novembre, Lundi 7 décembre,
Lundi 4 janvier 2016, Lundi 1er février, Lundi 7 mars,
lundi 4 avril, lundi 6 juin.

Il aura lieu désormais dans un nouvel espace au 2ème étage CANOPE, au dessus de la Médiathèque

Nous vous adresserons dès la rentrée de septembre le nom de l'intervenant d'octobre.
N'hesitez pas à nous joindre pour tout renseignements : le Dr CARDENAS ou Mme LIEUGAUT au CMP de l'Agora d'Evry au 01 61 69 65 00.
Nous vous souhaitons de bonnes vacances.

Voici l'argument de l'année :

« Espèces d'espaces »
Séminaire 2015-2106

"J'aimerais qu`il existe des lieux stables, immobiles, intangibles, intouchés et presque intouchables, immuables, enracinés ; des lieux qui seraient des références, des points de départ, des sources : Mon pays natal, le berceau de ma famille, la maison où je serais né, l'arbre que j'aurais vu grandir (que mon père aurait planté le jour de ma naissance), le grenier de mon enfance empli des souvenirs intacts...
De tels lieux n'existent pas, et c'est parce qu'ils n'existent pas que l'espace devient question, cesse d'être évidence, cesse d'être approprié. L'espace est un doute : il me faut sans cesse le marquer, le désigner ; il n'est jamais a moi, il ne m'est jamais donné, il faut que j'en fasse la conquête... écrire :essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelque signes»
Georges Perec extrait de « Espèces d'espaces », Galilée, 1974.


Espace de parole, espace psychique, espace institutionnel, espace thérapeutique, espace privé, espace public, espace pour soi, espace pour les autres, espaces infinis et ceux qui finissent, la dimension de l'espace, espace entre, espace vide, espace plein etc... Comme dans le texte de Borges, cité par Michel Foucault dans la préface de « Les mots et les choses », cette énumération fait exploser le « commun », le sens commun d'une notion que cependant nous utilisons sans cesse.
Il s'agit cette année de nous interroger sur ce que nous disons quand nous disons « espace », et nous partirons avec quelques repères : La conception spatiale du sujet et du psychisme chez Freud et chez Lacan, Topique et topologie, respectivement. Pour la psychanalyse, l'espace, tient au langage, « qui fait l'habitacle de l'être parlant. Il n y a pas d'espace sans langage» , loin donc de la conception environnementale du bio-psycho-social qui régit les discours actuels.
En suivant Isabelle Morin, la phobie « nous donne accès à l'espace par l'angoisse qui émerge sous forme d'agoraphobie avant que l'enfant ne trouve un objet dans lequel va se condenser une peur. L'espace est un premier lieu, l'espace de l'Autre en tant que lieu de la parole » .
De la phobie à l'utopie qui sous-tend les projets des villes nouvelles, en passant par la sectorisation et la notion de territoire de santé et de mise en réseaux, quelles questions pouvons-nous partager avec des architectes, des artistes, des psychanalystes, des psychiatres, des mathématiciens et des philosophes ?
De cette mise en perspective, espérons nous, peut-être, pouvoir repenser ce qu'il y a « entre » les hommes, qui est attaqué de toutes parts et que Hanna Arendt appelle « le monde »,

dates des séminaires 2017/2018

02/10/2017, 06/11/2017, 04/12/2017, 08/01/2018, 05/02/2018, 05/03/2018, 09/04/2018, 04/06/2018

archives