s'inscrire à la lettre d'informations


annonces des séminaires de l'Agora

thème actuel :

bibliographie du thème actuel

Pierre POISSON, Psychanalyste

"Entre le soin collectif en psychiatrie adulte et le soin individuel en pratique libéral".

Lundi 7 novembre 2011 à 10 heures à la Médiathèque de l'Agora à Evry.


S'adresse-t-on vraiment aux psychotiques adultes lorsqu'ils formulent une demande de soins ?
S'il faut mettre immédiatement « de côté » la pratique sécuritaire qui nie et exclut le sujet de ses soins, reconnaissons toutefois que la psychiatrie adulte s'adresse prioritairement au malade et quelles que soient les thérapeutiques qui seront suggérées les familles seront rarement interpellées quant au traitement qui sera proposé au sujet psychotique.

Cela semble si vrai qu'un conflit latent persiste depuis des décennies dans le discours des soignants concernant la famille du psychotique et notamment sa mère ressentie comme toute puissante et principalement responsable de certains échecs thérapeutiques. Il est pourtant parfois aisé de faire la démonstration que cette toute-puissance vient en opposition à la toute-puissance médicale quelles que soient les valeurs qu'elle défend.
Quelle place donnons-nous aux patients psychotiques ?

D'autre part, les pratiques diffèrent selon que le malade s'adresse à une équipe de
soins (la psychiatrie publique par exemple) ou à un psychanalyste qui devra faire preuve d'une certaine acuité ou perspicacité quant au diagnostic, mais également à un maniement du transfert très singulier qui pourrait le mener aux portes de la folie.
Il est admis en psychiatrie adulte que la plupart des psychotiques, notamment les schizophrènes, doivent bénéficier d'une prise en charge dite multiréférentielle ou mutidimentionnelle afin de leur ouvrir un accès possible à toutes formes d'extériorité, c'est-à-dire, à ce qui est en dehors de la conscience, en dehors de ce qui est perçu objectivement. C'est à ce prix que le monde devient vivable et acceptable, en ne perdant jamais de vue que les cataclysmes psychiques découlent, la plupart du temps, de rencontres que F. Dolto aurait pu qualifier de «symboligènes».

PS : Lundi 7 novembre à 12 h 30 au CMP de l'Agora, AG de l'Association ARECS
Rapports moral, financier, projets pour l'année 2012, questions diverses, Désignation d'un nouveau bureau


dates des séminaires 2017/2018

02/10/2017, 06/11/2017, 04/12/2017, 08/01/2018, 05/02/2018, 05/03/2018, 09/04/2018, 04/06/2018

archives